Mundo Maya en 22 jours

Des questions sur ce circuit ?
Des questions sur ce circuit ?
Nom et prénom*
Adresse email*
Votre message*
Save To Wish List

Adding item to wishlist requires an account

97

Pourquoi choisir Mayaexplor ?

  • 30 ans d’expérience
  • Agence locale – Prix sans intermédiaire
  • Guides et chauffeurs francophones
  • Réponse en français en 48h

N’hésitez pas à nous contacter !

Nous sommes spécialistes du voyage personnalisé et nous serons ravis de répondre à vos questions.

contact.mayaexplor@gmail.com

Remplir notre questionnaire de demande de voyage

Durée : 22 jours
Où ? Au Sud du Mexique (Chiapas, Campeche, Quintana Roo et Yucatan), au Guatemala et au Honduras (site de Copán).
Vol International (non inclus) : arrivée à Cancun (Mexique)
Vol International (non inclus) : départ de Ciudad de Guatemala
Tout public - Niveau découverte
Le programme le plus complet pour découvrir en trois semaines les terres mayas. Un voyage axé sur une découverte approfondie de la nature et des cultures mésoaméricaines d’hier et d’aujourd’hui.
Itinéraire personnalisable et bien entendu transferts confortables et privatifs.



Le voyage
  • Le voyage le plus complet pour découvrir en profondeur le Monde Maya d’hier et d’aujourd’hui
  • L’accès en bateau et l’exploration du site de Yaxchilan au cœur d’une magnifique forêt tropicale
  • Les excursions détente dans les Caraïbes en milieu de programme
  • Les plus beaux sites naturels et culturels du Guatemala, du Honduras et du Sud du Mexique
  • Nos guides sur place : des spécialistes francophones passionnés

Au programme de ce voyage sans pareil, immersion dans le monde maya et balades faciles pour explorer les plus beaux sites archéologiques, même isolés, de la région. Après huit jours au cœur des joyaux culturels et naturels du Sud du Mexique, vous découvrirez les fabuleux contrastes du Guatemala et l’authenticité de ses terres. En milieu de voyage, un séjour reposant dans les Caraïbes est prévu, avant le passage au Honduras et la découverte des Hautes Terres guatémaltèques authentiques et riches en traditions séculaires. Sites archéologiques, observation de la nature, villes coloniales, marchés mayas colorés, balades en bateau, vue sur les volcans et rencontres sont prévus pour une découverte complète de la fabuleuse diversité de la région.

Quelques extensions de séjour possibles

  • Quelques jours de plage sur la rivera maya
  • Randonnées sur les Hautes Terres du Guatemala
  • Redescendre au Mexique de Tulum vers Chetumal et puis vers l’île San Pedro Ambergris au Belize pour intégrer l’exploration de la deuxième plus grande barrière de corail du monde, classé patrimoine naturel mondial

(voir toutes nos extensions)

Ce que pensent nos voyageurs de ce circuit :
  • Ce voyage nous a enchanté tous les 6, et je vous adresse au nom de tous des félicitations pour votre professionnalisme.

    Malgré un itinéraire atypique avec des passages de frontière peu fréquentés par les touristes, il n’y a eu ni retard, ni rendez-vous manqué, ni incident d’aucune sorte. Le déroulement du voyage était très bien conçu, alternant visites, étapes de détente, découvertes…

    Voilà, il nous reste une montagne de films et de photos que nous allons trier, et le souvenir d’un pays très attachant et qui mériterait… beaucoup de visiteurs pour faire parler de lui.

    Hélène G.
    Groupe d'amis
  • Je voudrais attirer votre attention sur notre jeune chauffeur au Guatemala Juan Carlos: les 2 semaines passées avec lui ont été un vrai régal: il est très bien éduqué, drôle, attentif voire attentionné, curieux de tout, et bien sur ponctuel, prudent et habile chauffeur sur des routes bien chaotiques souvent; ce jeune homme , plus jeune que tous nos enfants, nous a beaucoup touché par sa sympathie et nous avons tous (et lui aussi) versé une larme en le quittant.

    Les 2 chauffeurs au Mexique ont été parfaits aussi.

    Hélène G.
    Groupe d'amis
L’itinéraire
L’itinéraire jour par jour

Jour 1Arrivée à Cancun (mardi)

L’itinéraire peut être modifié pour un autre jour d’arrivée afin de concorder avec les jours de marchés mayas sur les Hautes Terres du Guatemala.

Hébergement : hôtel (Tulum 1ère nuit).

Accueil à l’aéroport de Cancun et transfert le long de la Rivera Maya à votre hôtel à Tulum.

Nuit dans le petit village.

 

Jour 2Site archéologique et plage de Tulum, lagune de Ka’a Lum

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Tulum 2e nuit).
Visite libre.


Une journée pour profiter de la proximité de la mer des Caraïbes !

Visite libre du joli petit site archéologique de Tulum, cité maya fortifiée qui surplombe une très belle plage de sable blanc aux eaux turquoise. La ville, habitée principalement par des commerçants qui étaient sans doute en lien étroit avec la puissante ville précolombienne de Cobá (au programme le Jour 3), semble avoir été créée vers 564. Pourtant, la plupart des vestiges est postérieure à 1200. A cette époque, le commerce était très développé et des bateaux parcourraient la côte en cabotage jusqu’au Costa Rica et au Panama. La ville était protégée par une épaisse muraille extérieure de 6 m d’épaisseur et 4 m de hauteur, mais également par une enceinte intérieure. Le Castillo (le château) est le bâtiment le plus imposant du site, vous découvrirez également le Temple du Dieu descendant, la Chaussée principale et le Temple des fresques…

Baignade ensuite dans la lagune Ka’a Lum (à 15 min de Tulum), petit trésor caché de la Rivera Maya, permettant de s’éloigner de touristes en baignade sur la plage du site de Tulum.  Au cœur de la forêt, surprennent les eaux turquoise de la lagune, dans laquelle se trouve une cavité naturelle (un cenote).

Seconde nuitée dans le village de Tulum.

 

Jour 3Sites archéologiques de Cobá et de Ek Balam

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Valladolid).
Visite guidée en français incluse : site archéologique d’Ek Balam.


Route vers la ville coloniale de Valladolid. Sur la route, vous vous visiterez vers le site de Cobá, entouré d’un ensemble de lacs. Après Chichen Itza, il s’agit de l’une des principales villes précolombiennes de la région. Cobá s’étendait sur plus de 70 km2 et développa un important réseau de chaussées. Nous vous conseillons d’ailleurs de les parcourir tranquillement en louant une bicyclette (visite libre du site). Habitée du Ier siècle avant notre ère… jusqu’à l’arrivée des conquistadors espagnols, la ville semble avoir contrôlé les routes commerciales et influencé fortement la région.

Vous découvrirez ensuite le superbe petit site d’Ek Balam où ont été dégagés des hauts reliefs et un statuaire extraordinairement bien conservés ! Visite guidée en Français du site. Ek Balam est un des sites secondaires de la péninsule du Yucatan à ne pas manquer. A l’entrée du site vous pourrez aussi vous baigner dans les eaux fraiches d’un « cenote », puits naturel rempli d‘eau cristalline.

Route ensuite jusqu’à la ville coloniale de Valladolid.

Nuit dans la petite ville.

Jour 4Site archéologique de Chichen Itza

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Mérida 1ère nuit).
Visite guidée en français incluse : site archéologique de Chichen Itza.


Route à travers de la péninsule du Yucatan jusqu’au site archéologique de Chichen Itza.

Visite guidée avec guide francophone spécialiste du site archéologique.

Cette cité immense (300 hectares) était l’un des plus grands centres mayas de la péninsule du Yucatan. Les monuments de Chichen Itza ont influencé toute cette aire culturelle du Xe au XVe siècle. Cette ville sacrée est dominée par la pyramide de Kulkukán (le Serpent à Plumes). Vous pourrez y admirer également le Temple des Guerriers, le Puits des sacrifices, le Mur des Crânes, le Jeu de pelote. L’histoire de Chichen Itza s’étend sur presque mille ans et la ville a vu se succéder plusieurs peuples qui y ont laissé leur empreinte. La fusion de caractéristiques architecturales que l’on peut observer dans le site (tel le style maya classique pour l’Observatoire astronomique El Caracol et le style toltèque dans le cas de l’impressionnante pyramide de Kulkukán) confère à ce site un intérêt supplémentaire. Chichén Itzá fut probablement, au Xe siècle, le principal centre religieux de la région. Le site a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1988, et a été élu, en 2007, comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde. Sans conteste l’un des plus beaux sites du Monde Maya. La ville fut construite près de deux cavités naturelles, des cenotes qui permettaient de retenir l’eau souterraine de la région. Les derniers monuments importants ont été construits au XIIIe siècle, et les ruines de la ville n’ont été explorées qu’à partir de 1841. Sans aucun doute, Chichen Itza a encore bien des mystères à nous révéler…

Après la visite, route vers Mérida. Aujourd’hui surnommée la cité blanche et fondée en 1542, Merida fut une des principales villes mayas de la région avant l’arrivée des Espagnols et est maintenant la capitale du Yucatan. La ville est souvent considérée comme la plus ancienne ville continuellement occupée dans les Amériques.

Nuit dans le centre historique de la ville coloniale (deux nuitées prévues sur place).

Jour 5Ville coloniale de Mérida

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Mérida 2e nuit).


Visite libre du centre colonial de Mérida. En matinée, promenade à travers la vieille ville, les ruelles, le marché… Mérida est une belle ville particulièrement animée. Comme la plupart des villes espagnoles du Nouveau Monde, le plan urbanistique de Mérida forme un vaste damier formé de rues droites et de carrés parfaits de bâtisses.

Le palais municipal de Mérida occupe l’emplacement d’une ancienne pyramide maya dont les matériaux furent en particulier utilisés pour la construction de la cathédrale et de la maison Montejo (à ne pas manquer). La partie coloniale de la ville se caractérise par une succession de places possédant pour la plupart une église. La région de Merida a prospéré jusqu’au début du XXe siècle, grâce à la production de l’henequen. La ville connut alors une grande concentration de richesse, qui se voit encore aujourd’hui : les rues sont bordées d’élégantes maisons grandes et élaborées. Jusqu’au milieu du XIXe  siècle, Mérida fut une ville fortifiée et plusieurs belles portes ont survécu au temps. Suggestion : vous pourrez visiter le musée Gran Museo del Mundo Maya (www.granmuseodelmundomaya.com.mx/ (fermeture à 17h00)) où se trouvent des expositions ethnologiques et archéologiques de toute beauté !

Excursion programmable pour visiter le cenote (cavité naturelle) de Kankirixche dans les alentours de Mérida. Consultez-nous pour plus d’informations.

Seconde nuit dans le centre historique de Mérida.

Jour 6Site archéologique d' Uxmal et ville fortifiée de Campeche

Repas inclus : petit déjeuner
Hébergement : hôtel (Campeche).
Visite guidée en français incluse : site archéologique d’Uxmal.


Après le petit déjeuner, route pour le site archéologique d’Uxmal. Visite guidée avec un guide francophone spécialiste de la ville précolombienne. L’architecture maya égale ici celle de Palenque en élégance et en beauté, avec en plus, l’originalité et la beauté du style Puuc, sorte de « baroque » maya se caractérisant par une exubérance de hauts reliefs recouvrant les édifices.  C’est l’un des rares sites archéologiques mayas où un visiteur peut observer un centre cérémoniel dans sa quasi-totalité et dans un état de conservation exceptionnel. Les édifices les plus importants du site sont la Pyramide du Devin, le Quadrilatère des Nonnes, le Palais du gouverneur, la Maison des Tortues, et bien entendu, le traditionnel terrain de jeu de balle. La ville a été fondée vers l’an 700 et compta jusqu’à 25 000 habitants. Les temples cérémoniels d’Uxmal et ceux de ses villes associées constituent l’apogée de la fin de l’art et de l’architecture mayas. Les bâtiments sont recouverts pour la plupart de masques stylisés représentant Chaac, le Dieu de la pluie. La richesse des sculptures recouvrant les édifices est une expression matérielle de la cosmogonie complexe des Mayas et de la relation intime qu’ils entretiennent avec leur environnement.

Dans l’après-midi, route pour la ville coloniale de Campeche, classée patrimoine de l’humanité par l’Unesco. Dans le centre historique, vous aurez l’impression de vous promener dans une ville portuaire de  l’époque coloniale espagnole du Nouveau Monde. La ville a toujours son mur d’enceinte et son système de fortifications, très bien conservé, qui protégeaient le port contre les attaques de pirates et de corsaires venant de la mer des Caraïbes.

Nuit dans le centre historique de Campeche.

Jour 7Site archéologique de Palenque

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Palenque).
Visite guidée en français incluse : site archéologique de Palenque.


Une promenade matinale dans les rues autour de la place centrale de la ville classée de Campeche vous permettra de profiter de la lumière matinale et d’encore mieux apprécier les jolis tons pastel des maisons. Campeche la coloniale est sans conteste la ville la plus colorée de la péninsule du Yucatan. Superbe !

Route vers le Sud et l’état du Chiapas.

Le site archéologique de Palenque est recouvert d’un écrin de forêt tropicale magnifique, un sentier accessible à toutes et à tous vous permettra d’y observer la flore et la faune. Bien que les structures rénovées et le site soient plus petits que Tikal, Palenque se distingue par son patrimoine architectural et sculptural. La zone visitable représente 2,5 km2 mais on estime qu’il ne s’agit que de 10 % de la superficie totale de la cité. Il reste encore plus de mille structures non restaurées. Ces mystérieux monticules, encore recouverts par la forêt, vous permettront d’imaginer comment était la ville lors de sa redécouverte à la fin du XVIIIe siècle. Le site de Palenque a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987 de par son architecture, la richesse de ses sculptures ainsi que de ses bas et hauts reliefs. Parmi les constructions majestueuses et accessibles, vous pourrez admirer la Pyramide des inscriptions, le Palais qui figure parmi les plus beaux édifices de la période maya classique, le Temple de la Croix, le Temple de la Croix Feuillue, le Temple du Soleil et le jeu de pelote. Au cours de votre visite accompagnés par votre guide francophone et spécialisé, vous pourrez aussi admirer de nombreuses stèles sculptées. Le musée du site mérite le détour (sa visite dépendra du timing de la journée).

Nuit en lisière du village de Palenque, situé à quelques minutes à peine des ruines de la ville précolombienne de Palenque et de son impressionnante forêt.

Jour 8Visite des sites archéologiques de Bonampak et de Yaxchilán

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Corozal).
Visite guidée (en anglais ou espagnol) incluse : site archéologique de Yaxchilán.


Transfert et visite libre du petit site archéologique de Bonampak, dans la forêt des Lacandons. Le Parc national et le site archéologique sont en partie administrés par les mayas lacandons. L’ethnie lacandon a conservé de nombreux traits culturels préhispaniques.  Leur habit traditionnel est constitué d’une longue tunique blanche. Les hommes portent les cheveux très longs. L’ethnologue Jacques Soustelle a écrit des textes fascinant sur cette ethnie (en particulier dans son livre Les Quatre Soleils). C’est avec un des véhicules de leur association lacandonne que vous rentrerez dans la jungle et arriverez  jusqu’au site archéologique.  On peut encore y apprécier de splendides fresques mayas. Ces fresques du IXe siècle, d’un grand réalisme et superbement préservées, sont visibles dans trois pièces. On peut y observer des prêtres et des nobles richement habillés assistant à une cérémonie où un enfant devient l’héritier d’une famille noble, un orchestre jouant de trompettes en bois, de tambours et d’autres instruments, mais aussi une scène de guerre et la capture de prisonniers, et ces mêmes prisonniers assis devant le seigneur de Bonampak luxueusement vêtu sans oublier la fresque représentant une cérémonie avec des danseurs aux costumes raffinés portant des masques représentant des dieux pendant que le seigneur et sa famille plantent rituellement des aiguilles dans leurs langues, pour en verser le sang, attestant de l’importance de l’autosacrifice pour le bon fonctionnement du monde pour les Mayas précolombiens.

Transfert ensuite en véhicule jusqu’au fleuve Usumacinta qui fait office de frontière naturelle entre le Guatemala et le Mexique.

Par barque motorisée, vous rejoindrez le site de Yaxchilán, hors sentiers battus, avec votre guide anglophone ou hispanophone spécialisé (pas de guide francophone disponible actuellement pour ce site). Yaxchilán est site immense, situé en pleine forêt tropicale, aux confins du Mexique et du Guatemala et a conservé bien des mystères : certains croient y avoir découvert les fondations d’un immense pont suspendu traversant le grand fleuve Usumacinta, utilisé comme route commerciale. Ce pont aurait permis aux mayas de Yaxchilán d’étendre leur influence sur les deux rives. La ville disputait le contrôle du fleuve avec d’autres cités-États puissantes comme Palenque et Tikal. La plupart des monuments que l’on découvre dans les trois ensembles principaux (la Grande Place, la Grande acropole et le Petite Acropole) datent du VIIIe siècle, période d’apogée. Yaxchilán est connue pour son grand nombre de somptueuses sculptures. Ses superbes linteaux finement sculptés font partie des chefs-d’œuvre reconnus de l’art maya.

Nuit à Corozal, dernier village mexicain avant le Guatemala, situé sur les rives du fleuve Usumacinta.

Jour 9Passage au Guatemala par le fleuve Usumacinta et route vers le Parc national de Tikal

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : lodge (Tikal).


Courte traversée en barque motorisée pour rejoindre le hameau de Bethel sur la rive guatémaltèque du fleuve Usumacinta. Vous  y retrouverez votre chauffeur guatémaltèque et votre nouveau véhicule : début de l’intervention de l’équipe du Guatemala.

Transfert au village d’El Remate, sur les rives du grand lac Peten Itza (90 km2) par piste et par route asphaltée à travers les paysages du Peten. Dans l’après midi, route à travers la région du Peten. Le long des routes, vous verrez de nombreux ceibas (fromagers), l’arbre national du Guatemala et l’arbre sacré des Mayas. A El Remate : Après une balade le long des rives du lac, vous pourrez choisir de prendre le repas de midi dans un des petits restaurants du village tout en profilant de vues sur le lac et ses couleurs pastel.

Court transfert ensuite dans le Parc national de Tikal. Le site archéologique se situe au sein d’une réserve naturelle de plus de 576 km2 de forêt tropicale. Tant le Parc national que le site archéologique sont classés par l’Unesco comme patrimoine naturel et culturel de l’humanité.

Visite des petits musées de Tikal.

Nuit en lodge au cœur du Parc national de Tikal, à deux pas de l’entrée du site archéologique, pour déjà profiter de la magie de l’endroit. A l’aube et au crépuscule, les coatis, les dindons ocellés et les agoutis s’approchent parfois des alentours des lodges et il est alors plus facile de les observer.

Il est possible de rentrer sur le site archéologique pour assister au coucher du soleil, ou au lever du soleil. Consultez-nous pour plus d’informations.

Jour 10 Site archéologique et Parc national de Tikal

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Flores).
Visite guidée en français incluse : site archéologique et Parc national de Tikal.


Visite du site archéologique de Tikal avec un guide francophone spécialiste du site et du Parc. Le Parc national de Tikal est l’un des rares biens du patrimoine mondial inscrit dans la liste de l’Unesco à la fois sur des critères naturels et culturels, tant pour son extraordinaire biodiversité, que pour son importance archéologique Cet ancien centre cérémoniel, occupé principalement du IXe siècle avant notre ère au IXe siècle de notre ère, se situe au cœur d’une réserve naturelle de plus de 576 km2 de forêt tropicale. Avec ses pyramides majestueuses (le temple IV mesure plus de 70m de hauteur !), Tikal est le site maya le plus impressionnant du pays, voire du Monde Maya. Pendant la période précolombienne, le rayonnement politique, économique et culturel de cette immense métropole maya s’étendait jusqu’aux hauts plateaux mexicains ! Votre guide vous fera découvrir la faune et de flore en parallèle à la visite archéologique. Les différents écosystèmes protégés abritent, entre autres, plusieurs espèces de singes, des fourmiliers, plus de 300 espèces d’oiseaux, mais aussi des cerfs et des coatis. Les différentes espèces végétales tropicales sont tout aussi passionnantes, il y a plus de 200 espèces d’arbres dans la réserve.

En milieu d’après-midi, route pour Flores. L’île, accessible par un pont surplombant le 2e plus grand lac du Guatemala, abritait une ville appelée Tayasal, capitale des Mayas Itzaes et une des dernières villes du continent américain à avoir été conquise par les colons espagnoles, à la fin du XVIIe siècle (les habitants ont courageusement résisté plus de 150 ans !).

Nuit sur la petite île. Les couchers de soleil sur le lac Peten Itza depuis les rives sont magnifiques.

Jour 11 Descente du fleuve du Rio Dulce jusqu’à la mer Caraïbe

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Livingston 1ère nuit).


Route à travers la région du Peten, pour rejoindre le fleuve du Rio Dulce. Dernière région à avoir été recolonisée par les guatémaltèques d’aujourd’hui (au XXe siècle), le Peten fut un des foyers d’occupation maya les plus importants. Les dernières études réalisées grâce aux analyses menées avec la technique du lidar ont prouvé que plusieurs millions de mayas ont occupé ces terres fragiles pendant 18 siècles !

Après le repas de midi, excursion en barque motorisée sur les eaux tranquilles du río Dulce.

Porte d’entrée de la mer des Caraïbes et plus grand fleuve du pays, le Rio Dulce relie la mer des Caraïbes et le lac Izabal le plus étendu du Guatemala (590 km2). Ce lac et le fleuve représentent un des plus importants éléments du réseau hydrographique de l’Est du pays, permettant l’écoulement des eaux pluviales des Hautes Terres du Guatemala jusqu’à l’Atlantique. Au départ de l’excursion, visite libre du petit fortin de San Felipe qui protégeait les entrepôts espagnols installés sur les rives du lac Izabal des incursions des pirates et corsaires. Aujourd’hui, ce charmant petit fortin fait figure d’image carte postale de la région.

Après la visite du fortin, direction vers l’Est pour descendre le Rio Dulce jusqu’à la mer des Caraïbes. Avec ses gorges et sa végétation tropicale luxuriante, les rives du  fleuve comportent plusieurs réserves naturelles : falaises impressionnantes, îles aux oiseaux, mangroves, où les pirates se cachaient pour attaquer les navires pleins de richesses qui repartaient vers l’Espagne. Singes, fourmiliers, toucans, coatis, iguanes, lamantins, pélicans, aigrettes, hérons habitent cette région riche en faune et en flore. A mi-parcours, visite de l’association villageoise maya Ak Tenamit pour découvrir la forêt tropicale et l’artisanat des mayas Kekchis, en remontant un affluent du fleuve. Dernière partie du fleuve avant d’arriver à la mer, les gorges du fleuve représentent l’une des plus belles parties de l’excursion.

Arrivée et nuit à Livingston, village garifuna, face à la mer. (Deux nuits prévues sur place)

Jour 12Village de Livingston, cascades de Siete Altares et plage de Playa Blanca

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Livingston 2e nuit).


Votre batelier viendra vous prendre à l’embarcadère pour une belle excursion sur la mer des Caraïbes : en longeant la côte nord, vous rejoindrez par bateau le site naturel de Siete Altares (les 7 autels), de jolies cascades dans la forêt tropicale (balade accessible à tous, baignade possible sandales résistantes à l’eau recommandées), puis vous pourrez vous détendre sur la plage de sable blanc de Playa Blanca : hamac, chaises longues, cocotiers et pélicans.

Retour à Livingston en bateau. Après-midi libre pour profiter de l’ambiance caraïbe du village.
La population de ce village isolé du reste du pays est encore majoritairement constituée de noirs Garifunas, peuple vivant sur les côtes atlantique entre Belize, Guatemala, Honduras et Nicaragua. Ce peuple à l’histoire unique s’est formé grâce à une fusion d’esclaves noirs et d’indiens Caraïbes au cours du XVIIe siècle. En 2001, la danse, la musique, la religion et la langue garifunas ont été déclarées chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).
Suggestion : déguster en terrasse de café une piña colada ou un coco loco, noix de coco avec du rhum ou gouter à la spécialité locale, le tapado, un délicieux plat à base de lait de coco et fruits de mer.
Seconde nuit à Livingston.

 

Jour 13Site archéologique de Quiriguá

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Copán 1ère nuit).


Court transfert en bateau à Puerto Barrios, l’ancien grand port atlantique du pays : vous y retrouverez votre chauffer et votre véhicule. Vous longerez la faille géologique du Motagua et le fleuve du même nom, résultants des déplacements des plaques tectoniques de cette partie du continent. Arrêt à Quiriguá. Visite libre du site archéologique de Quiriguá, aux impressionnantes stèles, les plus hautes actuellement découvertes dans le monde maya. Ce site se trouve dans une poche de forêt tropicale au milieu d’une immense bananeraie. On peut y observer de nombreux oiseaux comme des toucans et des perroquets mais aussi de très beaux arbres tropicaux. Pendant la traversée de la bananeraie, un arrêt vous permettra d’observer le système de culture de cette herbe gigantesque, culture qui façonna littéralement les paysages politique, économique et social du pays au cours du XXe siècle.

Après la visite du site, route jusqu’à la frontière du Honduras. Traversée de la frontière (vous gardez le même véhicule et le même chauffeur, formalités administratives facilitées pour Copán qui ne se trouve à qu’à14 kilomètres du Guatemala).

Nuit dans l’accueillant village de Copán Ruinas, à l’architecture coloniale (deux nuitées prévues sur place).

 

Jour 14Site archéologique de Copán

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Copán 2e nuit).
Visite guidée en français incluse : site et musée archéologiques de Copán.


Visite avec un guide francophone spécialiste du site archéologique de Copán. Les stèles de ce site sont des chefs d’œuvre de l’art maya. L’escalier sculpté portant plus de 1800 glyphes est également exceptionnel. Ce site est considéré comme l’Athènes du monde maya et est classé par l’Unesco. Le grand musée du site est immanquable : y ont été réunis de nombreux bas et hauts reliefs, stèles (monolithes) richement sculptées et décorations de temples. Le site de Copán se situe dans une vallée tropicale à quelques 600 m d’altitude.  Le site fut redécouvert à la fin du XVIe siècle mais les fouilles n’ont été commencées qu’à partir du XIXe siècle. Le parc archéologique est toujours recouvert d’une belle forêt tropicale et, au cours de votre visite, vous pourrez observer les splendides aras macaos (aras rouges), oiseau national du Honduras, survolant les places monumentales du site.

Après la visite, nous vous recommandons de déguster l’excellent café de la région.

Dans l’après-midi, si vous le souhaitez, vous pourrez visiter la réserve des oiseaux tropicaux Macaw Mountain Birds Reserve. www.macawmountain.org/ Installée dans une belle forêt, dans un relief encaissé, ce refuge accueille de manière respectueuse de nombreux oiseaux de la région, dans le but de les réintroduire dans leur environnement naturel dès que possible. Une belle occasion de les observer de près.

Vous pourrez également parcourir les deux petits musées qui jouxtent la jolie place du village de Copán. Ils proposent un complément particulièrement intéressant à la visite du site archéologique.

Seconde nuit dans l’accueillant village de Copán Ruinas, à l’architecture coloniale.

 

Jour 15Retour au Guatemala et ville coloniale d’Antigua

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Antigua).


Route pour le Guatemala, par la route Atlantique. Cette route vous fera traverser des paysages très différents : vous longerez la vallée et le fleuve Motagua, vous traverserez des plaines remplies de cactus chandeliers et des cultures de melon et d’ananas puis remonterez vers les belles montagnes de la Sierra de las Minas, pour arriver ensuite sur l’Altiplano guatémaltèque et à Antigua.

Endormie en milieu tropical entre les volcans Agua (3760 m), Fuego (3763 m) et Acatenango (3976 m), Antigua est l’une des plus belles villes coloniales d’Amérique. Joyau d’architecture baroque, elle est classée Monument national et Monument des Amériques, et fait également partie de la prestigieuse liste du Patrimoine Mondial de l’humanité établie par l’Unesco. L’ancienne capitale, fondée au XVIe siècle par les Espagnols a subi de nombreux séismes lors de son histoire, manifestations de l’omniprésence de la nature vivante et dynamique, nature déifiée par les mayas d’autrefois. En 1776, le gouvernement espagnol décide de déplacer la capitale dans un autre lieu, à Ciudad de Guatemala, figeant la ville d’Antigua dans le temps (la ville ne verra plus de transformations à partir de ce moment) en une ville à l’architecture coloniale et aux superbes ruines et jardins du plus grand romantisme. La ville se visite agréablement à pied : ses principaux monuments se situent dans le centre historique: église de la Merced, cathédrale, place centrale, couvents des Capuchinas et de Santa Clara, Parque de la Union.
Nuit dans le centre historique d’Antigua.

 

Jour 16Ville coloniale d’Antigua et lac Atitlán

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Panajachel).


Transfert ensuite à travers l’altiplano pour arriver à Panajachel, village situé sur les rives du lac Atitlán, l’un des plus beaux du monde selon Aldous Huxley. Il se situe à 1500 m d’altitude en région tropicale (au Guatemala, le milieu tropical s’étend jusqu´à 1800 m d’altitude). Ce lac est encaissé dans une ancienne caldeira, entre trois hauts volcans de 3000 m.
Par une route très panoramique (très belles vues – arrêts photos possibles), découverte de la rive Nord-est du lac Atitlán et de ses villages Kaqchikels : San Antonio Palopó, où les habitants se consacrent principalement à l’agriculture en terrasse de tomates et autres légumes, et Santa Catarina Palopó où nous observons d’autres costumes traditionnels : les femmes portent le huipil (blouse traditionnelle brodée à la main) de couleur turquoise et les hommes portent un pantalon court brodé multicolore.
Nuit à Panajachel.

 

Jour 17Lac Atitlán : villages mayas de Santiago et de San Juan

Repas inclus : petit déjeuner à l’hôtel et et repas de midi chez l’habitant maya.
Hébergement : hôtel (Quetzaltenango).


La traversée en bateau du Nord au Sud du lac vous fera passer entre les colossaux volcans éteints pour arriver jusqu´à une baie tranquille où, dès l´aube, les pécheurs s´activent dans leur barques traditionnelles.

A Santiago, vous admirerez les riches vêtements traditionnels portés par les femmes, dont le fameux tocoyal : turban de plusieurs mètres de long porté dans les cheveux, et les hommes portent de beaux pantalons blancs brodés d’oiseaux de toutes les couleurs. Vous pourrez y rendre visite à Maximón, dieu maya contemporain. Cette statue représentant le dieu est richement vêtue et attend ses fidèles dans une chapelle installée chez un membre de sa confrérie. Scènes étonnantes, entre fleurs, dévotion, encens et offrandes d’alcool.

Pour rejoindre San Juan La Laguna, vous passerez en bateau sous les pieds du majestueux volcan San Pedro. San Juan est l’un des plus jolis villages du lac. Beaucoup de femmes s’y sont organisées en coopératives, et elles vous montreront comment elles récupèrent les savoirs ancestraux de la teinture du coton grâce aux plantes. Vous prendrez votre  repas de midi chez une famille maya (organisé par une association villageoise écotouristique).

Retour par bateau à Panajachel, sur la rive Nord.

En milieu d’après-midi, transfert à travers l’altiplano et ses volcans par la route panaméricaine pour la ville de Quetzaltenango.

Nuit dans le centre historique de la ville.

Jour 18Marché maya de San Francisco El Alto, sources chaudes et région de Quetzaltenango

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Huehuetenango).


Après votre petit déjeuner, vous reprendrez la route panaméricaine à travers l’altiplano jusqu’au village de San Francisco El Alto, situé à 2630 m d’altitude. Balade dans le village pour la visite d’un des plus grands marchés indigènes de la région (marché aux bestiaux, étoffes brodées multicolores, meubles de pin, fruits et épices de toutes les régions du pays, etc.). A proximité du marché, vous pourrez assister à des cérémonies mayas devant un panorama exceptionnel. Après avoir visité cet immense marché, promenade dans les villages mayas de la région : Zunil avec son beau cimetière traditionnel dominé par le volcan Santa Maria (3770 m), San Andrés Xecul dont l’église possède une façade incroyablement colorée, église de Salcajá, la plus ancienne église d’Amérique centrale, sa fondation date de 1524.

Puis, vous parcourrez une route panoramique à travers les champs en patchwork cultivés à la main pour arriver jusqu’aux sources Georginas. Vous pourrez vous y baigner dans de grandes piscines naturelles d’eaux chaudes et thermales, sur les flancs du volcan Zunil, au sein d’une superbe jungle d’altitude où se développent de grandes fougères arborescentes. Peu visitée par les voyageurs de par sa position un peu à l’écart des routes touristiques « classiques », la région montagneuse de Quetzaltenango possède de superbes sites naturels et villages mayas riches en traditions.

En milieu d’après-midi, route pour la ville de Huehuetenango (située à 1900 m d’altitude), au pied de las Sierra de los Cuchumatanes.
Nuit à Huehuetenango.

 

Jour 19Village de Todos Santos et haut plateau des Cuchumatanes

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Chichicastenango).


Transfert sur le plateau sommital de la Sierra des Cuchumatanes, immense relief karstique, s’élevant entre 1800 m et jusqu’à 3900 m, du fait des soulèvements des plaques tectoniques se rencontrant au Guatemala. Ces variations d’altitude permettent d’observer des végétations très diverses. C’est la chaîne de montagnes non volcanique la plus élevée de toute l’Amérique centrale.
Voici ce que dit de la Sierra dans un de ses livres l’écrivain guatémaltèque Miguel Angel Asturias (prix Nobel de la Littérature) :

 » C’est la première terre que le navigateur découvre de la mer du Sud. Il la contemple ébloui. Elle est le nuage terrestre où naît le maïs. Le premier grain de maïs qu’il y eut sur la terre. Le puma rose se réfugie dans ses collines avant que le temps ne descende du ciel. Liberté du premier pin, vert noirâtre de la nuit, lunaire, suivi d’un autre pin, puis d’un autre et d’un autre. Pins et cyprès vont ensemble par des raidillons et se tendent leurs branches pour s’aider les uns les autres à sauter les ravins, ils forment des groupes sur les collines, ils se répartissent sur les plateaux, ils se serrent dans les cavées, ils se séparent dans les gorges et grimpent en file indienne vers les cîmes où ils s’arrêtent pour contempler, du plus haut des Andes Vertes, sous le ciel d’un indigo vif, les volcans empanachés de fumée, l’argent savonneux des fleuves et les lacs de nickel brillant. »
Miguel Angel Asturias : Le Larron Qui Ne Croyait Pas Au Ciel.

Puis descente à travers la vallée jusqu’au village de Todos Santos, à 2500 m d’altitude, via une route offrant des panoramas grandioses. Les Mayas Mams qui habitent cette région ont conservé leurs superbes habits traditionnels tissés et brodés à la main : pour les hommes, chemise richement brodée et pantalons rayés de rouge et de blanc ; pour les femmes, blouse aux tonalités mauve et rouge et jupe bleu foncé. (Jour de marché à Todos Santos : les samedis). Les activités principales des villages de la région sont l’agriculture (café, pommes de terre, maïs…) et l’élevage de moutons.
Redescente du massif et route vers le village maya de Chichicastenango, où vous pourrez vous promener dans les ruelles du village pour découvrir les préparatifs du célèbre marché.
Nuit à Chichicastenango, à 1965 m d’altitude.

 

Jour 20Marché maya et village de Chichicastenango

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Antigua 1ère nuit).


Le village de Chichicastenango est un village maya particulièrement riche en traditions. On y a d’ailleurs retrouvé un des rares écrits précolombiens : le Popol Vuh, considéré comme l´équivalent de la Bible pour les Mayas Quichés. Le village est surtout connu pour ses marchés extrêmement colorés et pour les scènes de syncrétisme religieux que l’on peut observer continuellement devant et dans son église coloniale. Cette église a été construite par les Espagnols au XVIème siècle à l’emplacement d’un ancien temple maya, les escaliers qui y mènent comportent une marche pour chaque mois du calendrier Maya, soit dix-huit.

En vous promenant dans les ruelles, vous découvrirez ainsi un des plus célèbres marchés d’artisanat de la région. Explosion de couleurs ! Vous y trouverez des objets en bois, en argent, mais aussi des tissus, des fruits et de l’encens traditionnel (« copal »). Parmi les plus beaux objets que vous pourrez acheter figurent les « huipils », les blouses brodées portées par les femmes et les masques de danseurs traditionnels.

A 10 minutes de marche du village, se trouve le cimetière. Se promener entre les tombes colorées permet souvent d’observer de belles cérémonies mayas demandant conseil ou aide aux ancêtres de la famille en suivant des rituels ancestraux. Il est également possible de marcher jusqu’à la colline de Pascual Abaj, où les Mayas réalisent des cérémonies qui mélangent des rites catholiques et mayas.

En milieu d’après-midi, retour à travers l’altiplano et ses volcans par la route panaméricaine jusqu’à Antigua.

Nuit dans le centre historique d’Antigua, classé patrimoine de l’humanité par l’Unesco. La place de la ville, pleine de vie, se pare en soirée d’éclairages mettant en évidence les belles façades coloniales.

 

Jour 21Antigua et alentours . Au choix : Randonnée guidée dans le Parc national du Volcan Pacaya ou visite d’une plantation de café

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Antigua 2e nuit).


1) Randonnée guidée dans le Parc national du Volcan Pacaya (actif)

Randonnée guidée.

Randonnée accessible pour toute personne active et habituée à randonner sur sentiers de forêt.

Dénivelée positive : 350 m. Dénivelée négative : 350 m. 3 h 30 de marche. (Possibilité de faire la randonnée en cheval tenu.)

Transfert jusqu’au Parc national du volcan Pacaya. Pour votre randonnée, un guide local vous accompagnera dans votre observation du volcan depuis le centre des visiteurs jusqu’à sa base recouverte d’anciens champs de lave noire. Quand le temps est dégagé, on peut admirer non seulement le Pacaya (sommet à environ 2552 m) mais aussi plusieurs volcans de la cordillère volcanique, comprenant l´impressionnant volcan Fuego (« Feu »), très actif. En fonction de l’activité éruptive, possibilité d´observer les coulés de lave incandescente. Le volcan Pacaya est l’un des volcans les plus actifs d’Amérique centrale… et l´un des plus faciles à observer de la région !

Retour dans l’après-midi à Antigua.

Seconde nuit dans le centre historique de la ville.

 

2) Visite d’une plantation de café

Tout à côté d’Antigua, dans le village de Jocotenango, vous visiterez la superbe église coloniale mais aussi la belle plantation de café-musée de La Azotea. En vous promenant dans la maison principale de la plantation, vous parcourrez une exposition qui retrace notamment l’évolution des techniques et procédés de fabrication du café. Dans le musée indigène maya Casa Kojom, situé dans la même propriété, vous découvrirez la musique maya précolombienne et contemporaine et quelques traditions textiles.

Si vous le souhaitez, vous pourrez continuer votre balade dans le village de Ciudad Vieja où vous pourrez admirer la splendide façade de la première cathédrale construite par les Espagnols lors de la fondation de leur première capitale en Amérique centrale. Celle-ci était située aux pieds du majestueux volcan Agua et fut en partie détruite par une coulée volcanique en 1541.

Retour dans l’après-midi à Antigua.

Seconde nuit dans le centre historique de la ville.

 

Jour 22Vol retour

Repas inclus : petit déjeuner.


Court transfert à l’aéroport de Ciudad de Guatemala pour le vol retour (enregistrement des bagages conseillé trois heures avant le décollage). Selon l’horaire de votre vol, possibilité de visiter les principaux musées de la capitale (consultez-nous pour plus d’informations. Dans ce cas, privilégiez des vols en milieu ou fin d’après-midi.)

Le budget

Coût en US $, par personne, en chambre double, selon le nombre de participants :

2 personnes
3 personnes
4 personnes
4091
3182
2696

5 personnes
6 personnes
7 personnes
2380
2354
2230

Supplément chambre single
Réduction chambre triple
582
215

Détails de toutes les prestations : contactez-nous

N’hésitez pas à nous demander des programmes et des itinéraires personnalisés adaptés à vos souhaits et contraintes : nous sommes des spécialistes du voyage personnalisé au Guatemala et dans l’ensemble du Monde maya !

Le prix comprend :

  • 21 nuitées en hôtels 2/3* en chambre double et petits déjeuners ;
  • les transferts et transports terrestres en véhicules privés avec chauffeur (du J9 au J22 au Guatemala avec chauffeur francophone *) ;
  • les transferts en bateaux privés : de Corozal à Bethel le J9, de Rio Dulce à Lívingston le J11, à Siete Altares et Playa Blanca le J12 de Lívingston à Puerto Barrios le J13, de Panajachel à Santiago Atitlán et San Juan La Laguna (aller/retour) le J17 ;
  • l’ entrée pour la lagune Ka’a Lum ;
  • les entrées principales au Mexique pour les zones archéologiques de Tulum, de Cobá, de Ek Balam, de Chichen Itza, de Uxmal, de Palenque, de Bonampak et Yaxhilán ;
  • les entrées principales pour les visites au Guatemala des sites de Tikal le J10, de Quiriguá et au Honduras de Copán le J14 ;
  • les visites guidées en français à Ek Balam, Chichen Itzá, Uxmal, Palenque, Tikal et Copán;
  • le guide anglophone ou hispanophone sur le site de Yaxchilán (pas de guide francophone disponible pour ce site) ;
  • le guide du Parc national du volcan Pacaya et l’entrée du Parc national si vous choisissez cette excursion le J21.

* francophone(s) si disponibilité au moment de votre inscription.

Le prix ne comprend pas :

  • le vol international ;
  • les services de guides autres que ceux indiqués dans le programme ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • vos assurances voyage (annulation/interruption de séjour/perte de bagages/assistance) ;
  • les suppléments imposés par certains hôtels pendant les fêtes de fin d’année et pendant la semaine de Pâques ;
  • les entrées aux sites, musées et réserves autres que celles indiquées dans la rubrique « Le prix comprend » ;
  • tout ce qui n’est pas indiqué dans la rubrique « Le prix comprend ».

Vos dépenses sur place :

  • les repas autres que ceux indiqués ;
  • les boissons et achats personnels ;
  • les pourboires ;
  • les entrées autres que celles indiquées dans la rubrique « Le prix comprend » ;
  • les frais de passages à la frontière du Honduras (de l’ordre de quelques dollars US : démarches administratives rapides et faciles à accomplir personnellement selon législation centraméricaine ;
  • la taxe touristique du Mexique : de l’ordre de US$ 25 : mais habituellement comprise dans les billets d’avion avec arrivée au Mexique.

Ajustement tarifaire :

Les prix publiés sont des prix hors période de fêtes de fin d’année et hors semaine de Pâques (augmentation des prix des hôtels possibles sur ces deux périodes).

Calendrier de paiement :

A plus de 35 jours de la date de départ du voyage, vous devrez régler un acompte de 40 % du prix total du voyage à l’inscription. Pour toute inscription à moins de 35 jours de la date du départ, le paiement doit être effectué en une seule fois et pour la totalité du prix du voyage. Le solde du prix du voyage devra être réglé, au plus tard 35 jours avant la date de départ.

Sur le terrain
L’organisation

L’équipe :

  • des chauffeurs de notre équipe (francophone au Guatemala sous réserve de disponibilité au moment de votre inscription) ;
  • des bateliers expérimentés avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années ;
  • des guides sélectionnés pour leur connaissance du terrain et leurs compétences (expérience, sérieux, aptitude à gérer un groupe, aptitude linguistique) ;
  • l’équipe de bureau disponible pour toute question et pour le suivi pendant le déroulement de votre voyage.

Les déplacements :

  • transferts terrestres en véhicules privatifs avec air conditionné ;
  • transferts privatifs en bateau pour la traversée du fleuve Usumacinta, sur les Caraïbes du Guatemala, sur le lac Atitlán.

L’hébergement :

L’hébergement en chambre individuelle ou en chambre triple est possible (nous consulter).

Quelque soit leur catégorie, les hôtels sont choisis, avant tout, en fonction de leur charme, de leur confort, et de leur situation.

Nous vous invitons à regarder en détail la sélection d’hôtels que nous vous enverrons : les sites Internet des hôtels vous permettront de mieux comprendre nos choix et de vérifier la qualité des hôtels. En terme de rapport qualité / prix / situation / charme, ils sont reconnus comme les meilleurs du pays.

Concernant  l’attribution du nombre d’étoiles par hôtels : il n’existe pas de normes officielles au Guatemala pour la classification des hôtels. Le nombre d’étoiles que nous indiquons est le résultat d’un recoupement entre nos choix personnels, les avis de nos voyageurs et les appréciations communément admises par les autres professionnels locaux.

Les repas :

  • les petits déjeuners à l’hôtel ;
  • Le repas de midi chez une famille maya le J17 à San Juan La Laguna.

Argent/devises :

Au Guatemala
La devise est le quetzal guatémaltèque (GTQ).

Taux de change (cours indicatif) : 1 US$ = 7.60 GTQ.

Le dollar américain est la monnaie de référence et peut être utilisé quasiment partout. Il est très difficile de changer des euros. Les petits achats se font en monnaie locale. Les cartes de crédit Visa sont bien acceptées, la MasterCard est un peu plus compliquée à utiliser ; des distributeurs automatiques de billets (ATM) sont disponibles dans les grandes villes, à côté des banques et dans de nombreuses stations services et centres commerciaux.

Au Honduras
La devise est la Lempira hondurienne (HNL).

Taux de change (cours indicatif) : 1 US$ = 25 HNL.

Distributeurs de billets (ATM) nombreux dans le pays.

Mais au Honduras, à Copán, à 10 kms de la frontière du Guatemala : paiements acceptés en quetzals pour les repas, boissons et souvenirs et en US $ pour les entrées au site et musées. Utiliser de l’argent du Honduras n’est donc pas nécessaire.

Au Mexique
La devise est le peso mexicain (MXN).

Taux de change (cours indicatif) : 1  US$ = 20 MXN.

C’est la monnaie circulante (les commerces n’acceptent que rarement le dollar des Etats-Unis ou l’euro). Distributeurs de billets (ATM) disponibles un peu partout.

Remarque : le symbole du peso du Mexique est un « $ » barré d’une seule barre. A ne pas confondre avec le dollar des Etats-Unis.

Photos