Processions et Semaine Sainte

Des questions sur ce circuit ?
Des questions sur ce circuit ?
Nom et prénom*
Adresse email*
Votre message*
Save To Wish List

Adding item to wishlist requires an account

530

Pourquoi choisir Mayaexplor ?

  • 30 ans d’expérience
  • Agence locale – Prix sans intermédiaire
  • Guides et chauffeurs francophones
  • Réponse en français en 48h

N’hésitez pas à nous contacter !

Nous sommes spécialistes du voyage personnalisé et nous serons ravis de répondre à vos questions.

contact.mayaexplor@gmail.com

Remplir notre questionnaire de demande de voyage

Durée : 14 jours (en mars ou avril, cela dépend de la date de Pâques)
Où ? Guatemala
Vol international : arrivée à Ciudad de Guatemala
Vol international : départ de Ciudad de Guatemala
Tout public - Niveau découverte
Circuit personnalisable
Un circuit original de deux semaines pour découvrir les plus beaux endroits du Guatemala et les majestueuses festivités du Vendredi Saint pour découvrir les processions et fêtes traditionnelles liées à la Semaine Sainte ( itinéraire personnalisable optimisé et transferts privatifs).



Le voyage
  • Les impressionnantes processions du Vendredi Saint, à Quetzaltenango, loin des foules de touristes, au cœur des Hautes Terres
  • La visite de deux sites archéologiques mayas classés par l’Unesco : Tikal et Quiriguá
  • Une immersion dans le monde maya d’aujourd’hui : balade dans de petits villages colorés du lac Atitlán et dans la Sierra de Los Cuchumatanes
  • la découverte des contrastes du Guatemala : l’Altiplano, les Basses Terres et les Caraïbes

Ce circuit personnalisable de 14 jours inclut la visite de tous les lieux incontournables du Guatemala, de la ville coloniale d’Antigua au majestueux lac Atitlán, en passant par le marché maya multicolore de Chichicastenango ainsi que la descente du fleuve Rio Dulce et les Caraïbes (une journée pleine dans le village de Livingston avec la plage de Playa Blanca). Pendant votre séjour dans les Hautes Terres, vous assisterez le Vendredi Saint à la majestueuse procession sortant de la cathédrale de Quetzaltenango au cœur du centre historique. Les célébrations de la Semaine Saintes sur l’altiplano du Guatemala sont reconnues au niveau international. Les sites archéologiques mayas seront aussi mis à l’honneur : du fabuleux Tikal et du site de Quiriguá, tous deux classés patrimoine de l’Unesco, sans oublier le superbe site de Yaxhá, hors sentiers battus, ce site maya peu connu est le mieux restauré du Guatemala après celui de Tikal !

Une journée au choix : l’observation d’un volcan actif lors d’une randonnée ou la visite d’une plantation de café et du petit site archéologique post classique d’Iximché

Quelques extensions de séjour possibles

  • Le site naturel de Semuc Champey (en programmant un retour vers la capitale par voie terrestre depuis la région de Tikal)
  • Plage sur le Pacifique en fin de voyage : réserve naturelle de Monterrico
  • Le Belize (« incursion» de quelques jours depuis la région de Tikal, en aller retour)

(voir toutes nos extensions)

Ce que pensent nos voyageurs de ce circuit :
  • Nous sommes bien rentrés en France après un voyage que nous avons réellement adoré, et nous tenons vraiment à remercier toute l’équipe, et toi, plus particulièrement. Nous avons l’impression d’être restés sur place bien plus longtemps qu’en réalité, nous avons vu et fait tellement de choses, toutes admirables ! […] Merci également à Thierry, pour nous avoir soutenus lors de notre petit détour d’une dizaine d’heures suite à l’effondrement de la route entre Flores et Cobán… on voit le quotidien d’un pays extraordinaire !

    Les hôtels nous ont tous parfaitement convenus, […] la Casa de Don David à El Remate avec son jardin est inoubliable.

    Merci à Elda, adorable et très intéressante, à Manuel pour sa gentillesse et ses explications, et à Juan Carlos, adorable lui aussi, et impressionnant pour son français qu’il n’a jamais appris, et ses mimiques géniales pour se faire comprendre…

    Merci à toi pour le séjour que tu nous as concocté, pour ton accompagnement, pour toute l’organisation. Merci encore, on s’est régalé, on en a pris plein les yeux, et les images restent…

    Benjamin S.
    Couple
L’itinéraire
L’itinéraire jour par jour

La plupart de nos circuits commencent, après l’arrivée des voyageurs à l’aéroport de Ciudad de Guatemala, par un court transfert à Antigua et une première nuit dans cette petite ville accueillante, puis sa visite le lendemain avec une seconde nuit dans le même hôtel.

Antigua se situe à une heure de l’aéroport international de la capitale. C’est, de l’avis des voyageurs, le meilleur endroit pour se reposer pendant deux nuits consécutives dans un cadre calme après le vol international, s’habituer au décalage horaire, changer de l’argent et prendre des repères.

Jour 1Arrivée au Guatemala le dimanche

L’itinéraire sera adapté si votre jour d’arrivée n’était pas un dimanche afin de concorder avec les jours de marché de Chichicastenango (les jeudis et dimanches) et les processions le Vendredi Saint.

Hébergement : hôtel (Antigua 1ère nuit).


Accueil à l’aéroport de Ciudad de Guatemala.
Transfert pour Antigua. Principale capitale des Espagnols jusqu’en 1773, la ville bénéficie d’un magnifique écrin dans sa vallée entourée de 3 majestueux volcans de la Sierra Madre : le Fuego (3763 m), actif, l’Acatenango (3976 m) et l’Agua (3760 m).  Les rues pavées bordées de maisons coloniales colorées offrent de belles perspectives sur les volcans environnants. A Antigua, les températures y sont agréables toute l’année grâce à ses 1500 mètres d’altitude, correspondant encore au milieu tropical au Guatemala.
Nuit dans le centre historique de la petite ville d’Antigua (deux nuitées sur place).

Jour 2Ville coloniale d’Antigua

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Antigua 2e nuit).


Endormie en milieu tropical entre les volcans Agua, Fuego et Acatenango, Antigua est  l’une des plus belles villes coloniales d’Amérique. Joyau d’architecture baroque, elle est classée Monument National et Monument des Amériques, et fait également partie de la prestigieuse liste du Patrimoine Mondial de l’humanité établie par l’Unesco. L’ancienne capitale, fondée au XVIe siècle par les espagnols a subi de nombreux séismes lors de son histoire, manifestations de l’omniprésence de la nature vivante et dynamique déifiée par les mayas  d’autrefois. En 1776, le gouvernement espagnol décide de déplacer la capitale dans un autre lieu, à Ciudad de Guatemala, figeant la ville d’Antigua dans le temps (la ville ne verra  plus de transformations à partir de ce moment) en une ville à l’architecture coloniale et aux superbes ruines et jardins du plus grand romantisme.
La ville se visite agréablement à pied, ses principaux monuments se situent dans le centre historique: église de la Merced, cathédrale, place centrale, couvents des Capuchinas et de Santa Clara, Parque de la Union.
Seconde nuit à Antigua.

Jour 3Randonnée guidée dans le Parc national du Volcan Pacaya ou visite d’une plantation de café et du petit site archéologique d’Iximché

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Panajachel).


1) Randonnée guidée dans le Parc national du Volcan Pacaya (volcan actif)

Randonnée guidée.

Niveau de marche modéré.
Randonnée accessible pour toute personne active et habituée à randonner sur sentiers de forêt.
Dénivelée positive : 350 m. Dénivelée négative : 350 m. 3 h 30 de marche. (Possibilité de faire la randonnée en cheval tenu.)


Transfert jusqu’au Parc national du volcan Pacaya. Pour votre randonnée, un guide du Parc national vous accompagnera dans votre observation du volcan depuis le centre des visiteurs jusqu’à sa base recouverte d’anciens champs de lave noire. Quand le temps est dégagé, on peut admirer non seulement le Pacaya (sommet à environ 2552 m) mais aussi plusieurs volcans de la cordillère volcanique, comprenant l´impressionnant volcan Fuego (« Feu »), très actif.
En fonction de l’activité éruptive, possibilité d´observer les coulés de lave incandescente. Le volcan Pacaya est l’un des volcans les plus actifs d’Amérique centrale… et l´un des plus faciles à observer de la région !
Transfert dans l’après-midi sur la route panaméricaine à travers l´altiplano, jusqu’à Panajachel, village paisible situé à 1500m sur les rives du lac Atitlán.
Nuit à Panajachel (deux nuitées prévues sur place).

2) Visite d’une plantation de café pus du site archéologique d’Iximché

Visites libres.

Tout à côté d’Antigua, dans le village de Jocotenango, vous visiterez la superbe église coloniale mais aussi la belle plantation de café-musée de La Azotea. En vous promenant dans la maison principale de la plantation, vous parcourrez une exposition qui retrace notamment l’évolution des techniques et procédés de fabrication du café. Dans le musée indigène maya Casa Kojom, situé dans la même propriété, vous découvrirez la musique maya précolombienne et contemporaine et quelques traditions textiles.

Transfert ensuite pour le lac Atitlán. Sur la route, un petit détour vous permettra de visiter le site archéologique d’Iximché. Cité capitale de l’état maya kaqchikel mais aussi le premier endroit où les colons espagnols s’installeront, provisoirement. Déclaré Monument national vers 1960, le site possède 4 places, plusieurs temples pyramidaux et une zone résidencielle. La cité possédait 2 terrain de jeu de balle. Ce petit site postclassique (fondé vers 1470 et actif jusqu’en 1527) se situe sur un plateau élevé et avait été fortifié par les mayas. Les Espagnols s’allièrent avec les Kaqchiquels en leur promettant de les aider étendre leur pouvoir et à combattre un peuple voisin : les Quichés. Iximché était la deuxième ville la plus importante de l’Altiplano, juste après Qumarkaj, la capitale des Quichés. Ce site reste sacré pour les mayas d’aujourd’hui et, à l’arrière du site, vous pourrez probablement assister à des cérémonies religieuses aux caractéristiques nettement préhispaniques (prières adressées au Soleil, à la Terre Mère, dépôts d’offrandes sous forme de bouquets de fleurs, encens, etc.
Transfert dans l’après-midi sur la route panaméricaine à travers l´altiplano, jusqu’à Panajachel, village paisible situé à 1500m sur les rives du lac Atitlán.

Nuit à Panajachel, sur les bords du majestueux lac Atitlán, entouré de ses trois grands volcans.

Jour 4Lac Atitlán : villages mayas de Santiago et de San Juan

Repas inclus : petit déjeuner à l’hôtel et repas du soir en famille maya.
Hébergement : chez l’habitant (San Juan La Laguna).


Le lac Atitlán est l’un des plus beaux du monde selon Aldous Huxley. Il se situe à 1500 m d’altitude en région tropicale (au Guatemala, le milieu tropical s’étend jusqu´à 1800 m d’altitude). Ce lac est encaissé dans une ancienne caldeira, entre trois hauts volcans de 3000 m.

La traversée en bateau du Nord au Sud du lac (30 minutes de bateau) vous fera passer entre les colossaux volcans éteints pour arriver jusqu´à une baie tranquille où, dès l´aube, les pécheurs s´activent dans leur barques traditionnelles.

A Santiago, vous admirerez les riches vêtements traditionnels portés par les femmes, dont le fameux tocoyal : turban de plusieurs mètres de long porté dans les cheveux, les hommes portent de beaux pantalons blancs brodés d’oiseaux de toutes les couleurs. Vous pourrez y rendre visite à Maximón, dieu maya contemporain. Cette statue représentant le dieu est richement vêtue et attend ses fidèles dans une chapelle installée chez un membre de sa confrérie. Scènes étonnantes, entre fleurs, dévotion, encens et offrandes d’alcool.

Pour rejoindre San Juan La Laguna, vous passerez en bateau au pied du majestueux volcan San Pedro. San Juan est l’un des plus jolis villages du lac. Beaucoup de femmes s’y sont organisées en coopératives, et elles vous montreront comment elles récupèrent les savoirs ancestraux de la teinture du coton grâce aux plantes. Vous prendrez votre  repas du soir chez une famille maya chez qui vous passerez la nuit (organisé par une association écotouristique villageoise).

Nuit chez l’habitant.

Jour 5Lac Atitlán : villages mayas de la rive Nord est du lac : San Antonio et Santa Catarina Palopó

Repas inclus : petit déjeuner en famille maya.
Hébergement : hôtel (Quetzaltenango).


Apres avoir pris le petit déjeuner avec vos hôtes, vous traverserez le lac Atitlán du Sud au Nord jusqu’au village de Panajachel pour y retrouver votre chauffeur. Par une route très panoramique (très belles vues – arrêts photos possibles), découverte de la rive Nord-est du lac Atitlán et de ses villages Kaqchikels : San Antonio Palopó, où les habitants se consacrent principalement à l’agriculture en terrasse, et Santa Catarina Palopó où nous observons d’autres costumes traditionnels : les  femmes portent le huipil (blouse traditionnelle brodée à la main) de couleur turquoise et les hommes portent un pantalon court brodé multicolore.

En milieu d’après-midi, transfert à travers l’altiplano et ses volcans par la route panaméricaine pour la ville de Quetzaltenango située à 2300 m d’altitude. La ville est située dans une vallée de l’altiplano occidental du pays, au pied du volcan Santa Maria, culminant à 3770 mètres d’altitude.

Nuit dans le centre historique de la ville, d’architecture « néoclassique romaine ».

Jour 6Procession du Vendredi Saint à Quetzaltenango (procession du « Señor Sepultado de la Santa Iglesia Catedral »)

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Huehuetenango).


Quetzaltenango est la deuxième ville du Guatemala en termes de population (loin derrière la capitale et ses 3 millions d’habitants avec 175 000 habitants à Quetzaltenango). Elle a été fondée en 1524 au moment de la Conquête par les Espagnols immédiatement après leurs dernières grandes batailles menées contre les mayas des Hautes Terres. La ville se situe à quelques 2300 m et est entourée de montagnes et de hauts volcans (dont le volcan Santa Maria qui culmine à 3770 m). Elle conserve dans son centre historique des allures de ville de province et son élégante place centrale possède un très grand charme grâce à un mélange exceptionnel  de caractéristiques architecturales: vous y apprécierez la façade de sa cathédrale coloniale (1524), de nombreux édifices à colonnes de style néo classique et même la galerie commerçante « Pasaje Enrique », construit en 1900 selon le modèle des passages des grandes capitales européennes, l’architecte était italien. La ville de Quetzaltenango conserve une forte population d’origine maya. Les habitants de la ville préférant d’ailleurs continuer à la nommer avec les deux premières syllabes de son nom maya : Xela (pour Xelaju Noj).

Les processions de Pâques au Guatemala sont connues dans le monde entier, et en 2019 ce sont plus de 160 000 touristes qui y ont assisté. Les cadres coloniaux dans lesquels les processions se déroulent, les somptueux habits des porteurs, la sophistication des chars et bien entendu leurs dimensions exceptionnelles en font parmi les plus impressionnantes des manifestations de foi. Au Guatemala, les plus connues sont les processions de la ville d’Antigua et de Ciudad de Guatemala. La quantité de spectateurs est telle que la ville d’Antigua se trouve littéralement paralysée et qu’il y est même devenu difficiles et parfois pesant de s’y déplacer dans les rues, même à pied, le Vendredi Saint. Nous vous proposons donc d’assister à une procession tout aussi exceptionnelle en dehors des sentiers battus. La principale procession de Quetzaltenango parcourt le centre historique de la ville et mobilise comme celles d’Antigua des centaines de porteurs. Mais se déroulant à l’écart des routes touristiques les plus connues sur les Hautes Terres, les festivités à Quetzaltenango conservent toute leur authenticité, se déroulent dans un contexte calme et possède des caractéristiques exceptionnelles : l’importance de la population maya dans la ville de Quetzaltenango est telle que les femmes participant au portage arborent de somptueux habits cérémoniels mayas portés uniquement lors des grandes célébrations. Un festival de couleurs !

En milieu d’après-midi, toute jusqu’à la ville de Huehuetenango, au pied de la Sierra des Cuchumatanes.

Nuit à Huehuetenango.

Jour 7Sierra des Cuchumatanes et village maya de Todos Santos

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Chichicastenango).


Transfert sur le plateau sommital des Cuchumatanes. Au sommet de la route permettant d’accéder au plateau, se trouve un point de vue à 3300 m qui permet d’apercevoir, par temps dégagé, les volcans de la cordillère volcanique : Tacaná, Tajumulco (culminant à 4222 m, c’est le plus haut volcan d’Amérique centrale), Santa Maria, Atitlán. Cette chaine montagneuse est formation karstique et s’élève entre 1800 m et 3900 m, du fait des soulèvements des plaques tectoniques se rencontrant au Guatemala. Ces variations d’altitude permettent d’observer des végétations très diverses. C’est la chaine de montagnes non volcanique la plus élevée de toute l’Amérique centrale. Selon certains historiens, c’est dans ces régions que serait née la langue maya, il y a environ 4600 ans. La Sierra de Los Cuchumatanes propose des paysages très différents de tous les autres au Guatemala. Nous sommes ici principalement sur de hauts plateaux, remplis d’agaves énormes et de pins.

Voici ce que dit de la Sierra dans un de ses livres l’écrivain guatémaltèque  Miguel Angel Asturias (prix Nobel de la Littérature)  :

 » C’est la première terre que le navigateur découvre de la mer du Sud. Il la contemple ébloui. Elle est le nuage terrestre où naît le maïs. Le premier grain de maïs qu’il y eut sur la terre. Le puma rose se réfugie dans ses collines avant que le temps ne descende du ciel. Liberté du premier pin, vert noirâtre de la nuit, lunaire, suivi d’un autre pin, puis d’un autre et d’un autre. Pins et cyprès vont ensemble par des raidillons et se tendent leurs branches pour s’aider les uns les autres à sauter les ravins, ils forment des groupes sur les collines, ils se répartissent sur les plateaux, ils se serrent dans les cavées, ils se séparent dans les gorges et grimpent en file indienne vers les cîmes où ils s’arrêtent pour contempler, du plus haut des Andes Vertes, sous le ciel d’un indigo vif, les volcans empanachés de fumée, l’argent savonneux des fleuves et les lacs de nickel brillant. »

 Miguel Angel Asturias : Le Larron Qui Ne Croyait Pas Au Ciel.

 

Route sur le haut plateau puis descente dans la vallée jusqu’au village de Todos Santos, à 2500 m d’altitude, via une route offrant des panoramas grandioses. Les Mayas Mams qui habitent cette région ont conservé leurs superbes habits traditionnels tissés et brodés à la main : pour les hommes, chemise richement brodée et pantalons rayés de rouge et de blanc ; pour les femmes, blouse aux tonalités mauve et rouge et jupe bleu foncé. (Jour de marché à Todos Santos : les samedis). Les activités principales des villages de la région sont l’agriculture (café, pommes de terre, maïs…) et l’élevage de moutons.

Vous découvrirez cette journée un tout autre facette du pays.

En milieu d’après-midi, route pour Chichicastenango, où vous pourrez déjà assister aux intéressants préparatifs du marché.

Nuit dans le village.

Jour 8Marché maya et village de Chichicastenango

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Flores).
Vol Ciudad de Guatemala – Flores inclus.


Le village de Chichicastenango est  riche en traditions. . On y a d’ailleurs retrouvé un des rares écrits précolombiens : le Popol Vuh, considéré comme l´équivalent de la Bible pour les Mayas Quichés.

Mais le village est surtout connu pour ses marchés extrêmement colorés et pour les scènes de syncrétisme religieux que l’on peut observer continuellement devant et dans son église coloniale. Cette église a été construite par les Espagnols au XVIème siècle à l’emplacement d’un ancien temple maya, les escaliers qui y mènent comportent une marche pour chaque mois du calendrier Maya, soit dix-huit.

En vous promenant dans les ruelles, vous découvrirez ainsi un des plus célèbres marchés d’artisanat de la région. Explosion de couleurs ! Vous y trouverez des objets en bois, en argent, mais aussi des tissus, des fruits et de l’encens traditionnel (« copal »). Parmi les plus beaux objets que vous pourrez acheter figurent les « huipils », les blouses brodées portées par les femmes et les masques de danseurs traditionnels.

A 10 minutes de marche du village, se trouve le cimetière. Se promener entre les tombes colorées permet souvent d’observer de belles cérémonies mayas demandant conseil ou aide aux ancêtres de la famille en suivant des rituels ancestraux. Il est également possible de marcher jusqu’à la colline de Pascual Abaj, où les Mayas réalisent des cérémonies qui mélangent des rites catholiques et mayas.

En milieu d’après-midi, transfert par la route panaméricaine à l’aéroport de Ciudad de Guatemala pour le vol de fin d’après-midi vers Flores.

Nuit sur la charmante petite île de Flores, sur le lac Peten Itza (le 3e en superficie du pays avec 90 km2). Aux allures de sympathique village de vacances, cette petite île d’à peine 1 km2 est le chef lieu du département du Peten, qui lui représente pratiquement 30% de la superficie totale du Guatemala. Les petites rues en pavé sinuent entre les maisons colorées et offrent de belles vues sur le lac Peten Itza. Les couchers de soleil sur le lac sont souvent superbement colorés.

Jour 9Site archéologique et Parc national de Tikal

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (El Remate 1ère nuitée).
Visite guidée en français incluse : site archéologique et Parc national de Tikal.


Pour rejoindre l’entrée du site archéologique, vous traverserez la partie Sud du Parc national, une belle occasion d’apercevoir des animaux et d’observer la forêt tropicale.
Visite guidée de Tikal avec un guide francophone spécialiste du site et du Parc. Le Parc national de Tikal est l’un des rares biens du patrimoine mondial inscrit dans la liste de l’Unesco à la fois sur des critères naturels et culturels, tant pour son extraordinaire biodiversité, que pour son importance archéologique. Cet ancien centre cérémoniel, occupé principalement du IXe siècle avant notre ère au IXe siècle de notre ère, se situe au cœur d’une réserve naturelle de plus de 576 km2 de forêt tropicale.
Avec ses pyramides majestueuses (le temple IV mesure plus de 70 m de hauteur !), Tikal est le site maya le plus impressionnant du pays, voire du Monde Maya. Pendant la période précolombienne, le rayonnement politique, économique et culturel de cette immense métropole maya s’étendait jusqu’aux hauts plateaux mexicains ! Votre guide vous fera découvrir la faune et de flore en parallèle à la visite archéologique. Les différents écosystèmes protégés abritent plusieurs espèces de singes, des fourmiliers, plus de 300 espèces d’oiseaux, mais aussi des cerfs et des coatis. Les différentes espèces végétales tropicales sont tout aussi passionnantes, il y a plus de 200 espèces d’arbres dans la réserve.

En milieu d’après-midi, court transfert au village d’El Remate, village situé sur les rives du joli lac Peten Itza.
Nuit à El Remate (deux nuitées suivies prévues sur place).

Jour 10 Sites archéologiques de Yaxhá et de Topoxté

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (El Remate 2e nuit ).
Visite guidée en français incluse : site archéologique et Parc national de Yaxhá.


Transfert sur piste vers le site archéologique de Yaxhá. Visite guidée  du site. Assez peu connu, ce superbe site archéologique est actuellement, après celui de Tikal, le mieux restauré du Guatemala. Depuis la pyramide principale, vous pourrez avoir une vue panoramique de la région et du lac de Yaxhá. Hors des sentiers battus, balade sur le lac en bateau pour rejoindre le joli petit site de Topoxté, occupé par les mayas jusqu’au XVIe siècle. Les  sites de Yaxhá et de Topoxté, comme celui de Tikal, se situent en pleine forêt tropicale, merveilleux jardin naturels et leurs visites permettent de découvrir une flore et une faune uniques : photographes et passionnés de nature, ouvrez les yeux, appareils photos en main !

Retour à votre hôtel et seconde nuit à El Remate.

Jour 11 Descente du fleuve Rio Dulce et visite du fortin de San Felipe

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : lodge (Livingston 1ère nuitée).


Après le petit déjeuner, route vers le Sud à travers la région du Peten, pour rejoindre la région Caraïbe. Le long des routes, vous verrez de nombreux ceibas (fromagers), l’arbre national du Guatemala, mais surtout l’arbre sacré des mayas. Dernière région à avoir été recolonisée, le Peten fut un des foyers d’occupation maya les plus importants de la région. Les dernières études réalisées grâce aux analyses menées avec la technique du lidar ont prouvé que plusieurs millions de mayas ont occupé ces terres fragiles pendant 18 siècles !

Depuis le village de Rio Dulce, excursion en barque motorisée sur les eaux tranquilles du río Dulce, entouré d’une végétation tropicale exubérante, pour rejoindre le village de Livingston, sur la côte caraïbe.

Porte d’entrée de la mer des Caraïbes et plus grand fleuve du pays, le Rio Dulce relie la mer des Caraïbes et le lac Izabal le plus étendu du Guatemala (590 km2). Ce lac et le fleuve représentent un des plus importants éléments du réseau hydrographique de l’Est du pays, permettant l’écoulement des eaux pluviales des Hautes Terres du Guatemala jusqu’à l’Atlantique.

Au début de l’excursion, visite libre du petit fortin de San Felipe qui protégeait les entrepôts espagnols installés sur les rives du lac Izabal des incursions des pirates et corsaires. Aujourd’hui, ce charmant petit fortin fait figure d’image carte postale de la région !

Avec ses gorges et sa végétation tropicale luxuriante, les rives du  fleuve comportent plusieurs réserves naturelles : falaises impressionnantes (sur la dernière partie du parcours), îles aux oiseaux, mangroves, où les pirates se cachaient pour attaquer les navires pleins de richesses qui repartaient vers l’Espagne. Singes, fourmiliers, toucans, coatis, iguanes, lamantins, pélicans, aigrettes, hérons habitent cette région riche en faune et en flore. A mi-parcours, visite de l’association villageoise maya Ak Tenamit pour découvrir la forêt tropicale et l’artisanat des mayas Kekchis, en remontant un affluent du fleuve.

Nuit dans le village de Livingston (deux nuitées prévues sur place).

Jour 12Journée relax à Livingston

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Livingston 2e nuitée).


La population de ce village isolé du reste du pays est encore majoritairement constituée de noirs Garifunas, peuple vivant sur les côtes atlantique entre Belize, Guatemala, Honduras et Nicaragua. Ce peuple à l’histoire unique s’est formé grâce à une fusion d’esclaves noirs et d’indiens Caraïbes au cours du XVIIe siècle. En 2001, la danse, la musique, la religion et la langue garifunas ont été déclarées chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).
Notre batelier vous rejoindra à l’embarcadère de votre hôtel pour une belle excursion : en longeant la côte nord, vous rejoindrez par bateau le site naturel de Siete Altares (les 7 autels), de jolies cascades d’eau douce dans la forêt tropicale (baignade possible – chaussures/sandales aquatiques conseillées), puis ensuite vous pourrez profiter de la plage de sable blanc de Playa Blanca : hamac, chaises longues, cocotiers et pélicans.
Retour au village de Livingston en bateau. Après-midi libre pour profiter de l’ambiance caraïbe du village.
Suggestion : déguster en terrasse de café une « coco loco », noix de coco avec du rhum ou gouter à la spécialité locale, le « tapado » un délicieux plat à base de lait de coco et fruits de mer.
Seconde nuit à Livingston.

 

Jour 13Site archéologique de Quiriguá

Repas inclus : petit déjeuner.
Hébergement : hôtel (Ciudad de Guatemala).
Visite libre.


Bateau de Livingston à Puerto Barrios, l’ancien grand port atlantique du pays en longeant la côte. Route pour Ciudad de Guatemala. Vous traverserez une grande variété de paysages : après avoir parcouru la région tropicale et verdoyante des Caraïbes vous traversez à l’approche de la capitale des régions remplies de cactus chandeliers et de calebassiers.
Arrêt à Quiriguá. Visite libre du site archéologique de Quiriguá, aux impressionnantes stèles, les plus hautes actuellement découvertes dans le monde maya. Ce site se trouve dans une poche de forêt tropicale au milieu d’une immense bananeraie. On peut y observer de nombreux oiseaux comme des toucans et des perroquets mais aussi de très beaux arbres tropicaux. Pendant la traversée de la bananeraie, un arrêt vous permettra d’observer le système de culture de cette herbe gigantesque, culture qui façonna littéralement les paysages politique, économique et social du pays au cours du XXe siècle.

Nuit en hôtel dans le 10e arrondissement à Ciudad de Guatemala.

 

Jour 14Vol retour

Repas inclus : petit déjeuner.


Court transfert à l’aéroport de Ciudad de Guatemala pour le vol retour (enregistrement des bagages trois heures avant le décollage). Selon l’horaire de votre vol, possibilité de visiter les principaux musées de la capitale (nous consulter). Dans ce cas, privilégier des vols en milieu ou fin d’après-midi.

Le budget

Coût en US $, par personne, en chambre double, selon le nombre de participants :

en hôtels 2 / 3 * (catégorie A) ou en hôtels 3 / 4 * (catégorie B)

2 personnes
3 personnes
4 personnes
A
B
A
B
A
B
2570
2840
2075
2340
1775
2040

5 personnes
6 personnes
7 personnes
A
B
A
B
A
B
1625
1895
1650
1915
1565
1830

Supplément chambre single
Réduction chambre triple
A
B
A
B
365
540
80
150

Détails de toutes les prestations : contactez-nous

N’hésitez pas à nous demander des programmes et des itinéraires personnalisés adaptés à vos souhaits et contraintes : nous sommes des spécialistes du voyage personnalisé au Guatemala et dans l’ensemble du Monde maya !

Le prix comprend :

  • 13 nuitées en hôtels 2/3* ou 3/4 * en chambre double ;
  • les petits déjeuners américains ;
  • les transferts et transports terrestres en véhicule privé avec chauffeur (J1, J3 à J8 avec chauffeur francophone*) ;
  • le vol intérieur Flores-Ciudad de Guatemala le J8 ;
  • les transferts en bateaux privés: de Panajachel à Santiago Atitlán puis à San Juan La Laguna le J4, de San Juan à Panajachel le J5, de Rio Dulce à Lívingston le J11, à Siete Altares et Playa Blanca le J12 et de Lívingston à Puerto Barrios le J13 ;
  • les entrées dans le Parc national du volcan Pacaya ou de la plantation de café, selon votre choix sur le programme du J3 ;
  • le guide hispanophone du Parc national du volcan Pacaya si vous choisissez cette excursion le J3 ;
  • les entrées aux sites de Tikal le J9, de Yaxhá le J10 et de Quiriguá le J13 ;
  • les guides francophones* spécialistes à Tikal le J9 et à Yaxhá et Topoxté le J10.

* francophone(s) si disponibilité au moment de votre inscription.

Le prix ne comprend pas :

  • le vol international ;
  • les services de guides autres que ceux indiqués dans le programme ;
  • les taxes d'aéroport ;
  • vos assurances voyage (annulation/interruption de séjour/perte de bagages/assistance) ;
  • les suppléments imposés par certains hôtels pendant les fêtes de fin d’année et pendant la semaine de Pâques ;
  • les entrées aux sites, musées et réserves autres que celles indiquées dans la rubrique « Le prix comprend » ;
  • tout ce qui n’est pas indiqué dans la rubrique « Le prix comprend ».

Vos dépenses sur place :

  • les repas autres que ceux indiqués ;
  • les boissons et achats personnels ;
  • les pourboires ;
  • les entrées autres que celles indiquées dans la rubrique « Le prix comprend ».

Ajustement tarifaire :

Les prix publiés sont des prix hors période de fêtes de fin d’année et hors semaine de Pâques (augmentation des prix des hôtels possibles sur ces deux périodes).

Calendrier de paiement :

A plus de 35 jours de la date de départ du voyage, vous devrez régler un acompte de 40 % du prix total du voyage à l’inscription. Pour toute inscription à moins de 35 jours de la date du départ, le paiement doit être effectué en une seule fois et pour la totalité du prix du voyage. Le solde du prix du voyage devra être réglé, au plus tard 35 jours avant la date de départ.

Sur le terrain
L’organisation

L’équipe :

  • un chauffeur francophone de notre équipe (francophone sous réserve de disponibilité au moment de votre inscription) ;
  • des bateliers expérimentés avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années ;
  • des guides sélectionnés pour leur connaissance du terrain et leurs compétences (expérience, sérieux, aptitude à gérer un groupe, aptitude linguistique) ;
  • l’équipe de bureau disponible pour toute question et pour le suivi pendant le déroulement de votre voyage.

Les déplacements :

  • transferts terrestres en véhicules privatifs avec air conditionné ;
  • transferts privatifs en bateau sur le lac Atitlán et sur le fleuve du Rio Dulce ;
  • un vol intérieur entre Ciudad de Guatemala et Flores le J8.

L’hébergement :

Hôtels 2-3* ou 3-4* selon la catégorie que vous aurez choisie, en chambre double.

Une nuit chez l’habitant maya le J4.

L’hébergement en chambre individuelle ou en chambre triple est possible (nous consulter).

Quelque soit leur catégorie, les hôtels sont choisis, avant tout, en fonction de leur charme, de leur confort, et de leur situation.

Nous vous invitons à regarder en détail la sélection d’hôtels que nous vous enverrons : les sites Internet des hôtels vous permettront de mieux comprendre nos choix et de vérifier la qualité des hôtels. En terme de rapport qualité / prix / situation / charme, ils sont reconnus comme les meilleurs du pays.

Concernant  l’attribution du nombre d’étoiles par hôtels : il n’existe pas de normes officielles au Guatemala pour la classification des hôtels. Le nombre d’étoiles que nous indiquons est le résultat d’un recoupement entre nos choix personnels, les avis de nos voyageurs et les appréciations communément admises par les autres professionnels locaux.

Les repas :

  • petits déjeuners à l’hôtel (le J5 chez l’habitant) ;
  • repas du soir le J4 chez l’habitant maya à San Juan La Laguna (lac Atitlán).

Argent/devises :

Au Guatemala :
La devise est le quetzal guatémaltèque (GTQ).

Taux de change (cours indicatif) : 1 US$ = 7.60 GTQ.

Le dollar américain est la monnaie de référence et peut être utilisé quasiment partout. Il est très difficile de changer des euros. Les petits achats se font en monnaie locale. Les cartes de crédit Visa sont bien acceptées, la MasterCard est un peu plus compliquée à utiliser ; des distributeurs automatiques de billets (ATM) sont disponibles dans les grandes villes, à côté des banques et dans de nombreuses stations services et centres commerciaux.

Photos